logo twitterlogo facebooklogo google+
logo contact
logo sudoku megastar

La Danse des espions (Bug + 1)

L’expression Danse des espions fait référence à la danse qu’effectuent les abeilles revenant à la ruche pour donner des indications sur l’endroit où elles ont trouvé du pollen. Dans la phase d’observation d’une grille (phase kansatsu 観察) qui suit chaque modification, il faut toujours essayer de mettre une particularité en évidence. De plus, vous devez, à chaque instant, tenir compte de l’unicité d’une grille (solution unique).
Voici un cas de figure de la Danse des espions que l’on nomme BUG+1.
 
Une grille est dite BUG (Bivalue Universal Grave) si toutes les cases non résolues n’ont que deux candidats. Dans ce cas de figure, la grille peut avoir zéro ou plusieurs solutions et est donc incompatible avec la notion d’unicité des solutions. Une grille est dite BUG+1 si une seule casecontient trois candidats.
 

Grille de Sudoku Extrême n°67 p. 65

Dans cette grille, une seule des cases non résolues contient trois chiffres candidats et toutes les autres ont deux chiffres candidats. Il faut maintenant vérifier si toutes les zones Su-doku sont figées, c’est-à-dire si dans chaque ligne, chaque colonne et chaque bloc, on a autant de candidats que de cases.
 
Si la case bleutée L8C1 avait eu comme seuls chiffres candidats le 6 et le 7, soit cette grille n’aurait eu aucune solution, soit elle en aurait eu plusieurs : en effet, toutes les zones Su-doku seraient figées et stables. On aurait eu affaire à un modèle interdit.
 
Donc pour éviter d’être confronté à un modèle interdit, la case L8C1 contient à coup sûr le candidat 4. En effet, le 4 est le seul à être trois fois présent dans une même zone Su-doku, la colonne 1, mais aussi la ligne 8 et le bloc 7.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *


commande